Équipe à Surveiller

par Marie-France Prayal

Depuis mon premier coton, il y a déjà plus de deux ans, j'ai eu l'occasion d'apprendre beaucoup sur cette race. J'ai vécu la venue de chiots, l'arrivée de chiens adultes, j'ai participé à l'accouchement de mes femelles, aux soins à donner aux nouveaux-nés. J'ai même orchestrer des accouplements. J'ai aussi vécu un deuil. Cependant, je n'avais pas encore travaillé en obéissance avec l'un deux. Il fallait donc que j'essaie au moins un cours avec un de mes chiens.

Qui choisir? Cléo le clown? Scarlett la Princesse? Moufi la colleuse? Markie l'enjouée? Pourquoi pas mon ET? Le seul coton mâle dans la maison... J'avais l'impression qu'il aimerait cela. Il adore marcher avec moi, il adore aussi et surtout manger. Alors, quand on parle de cours d'aobéissance, on parle de récompenses en général mangeables... Et, compte tenu de son goût ncé pour la nourriture, de notre complicité, je pensais qu'il était le candidat idéal.

Donc, nous voilà, un mardi soir, lui et moi partis pour notre premier cours. Une nouvelle technique, aussi: l'utilisation d'un "clicker" avant la récompense. On vise à mettre en relation le comportement attendu, le clik et la nourriture. Évidemment, ET a tout de suite très bien compris le système. Ce chien est si attentif! Il me regarde sans arrêt, quêtant mon approbation (ou la nourriture???). Il est devenu rapidement l'élève numéro un de la classe et m'a plusieurs fois vraiment surprise!

Par exemple, lorsque l'instructrice le retenait pendant que je m'éloignais pour l'appeler par la suite. Elle avait un sac plein de nourriture. Devinez-vous ce qui s'est passé? Si vous pensez qu'il s'est montré intéressé par le contenu du sac... Vous avez perdu!!!! Aussi surprenant que cela puisse paraître, ET ne voulait que venir me retrouver! J'avais si peur qu'il ne m'écoute pas! J'étais si fière de ma belle boule blanche! Je pense qu'après cela, je lui ai fait beaucoup plus confinace, nous formions maintenant une vraie équipe avec la complicité et la confiance qui vont de pair. Et puis, cette autre séance, où nous devions marcher autour d'un hamburger très odorant... Au centre de la pièce, tout va bien, l'objet de convoitise est loin... À côté du tapis, passe encore, mais en plein milieu du tapis... Comment allait-il réagir? Très bien, ma foi! Il a presque totalement ignoré le hamburger... Je n'en revenais pas!

Nous avons assisté à tous les cours. Maintenant, il connaît la routine: la laisse, l'auto, les escaliers et... le plaisir! Nous nous sommes entraînés tous les jours. ET a même appris un truc, encore une fois très rapidement: il tourne sur lui-même, une fois,deux fois, trois fois! Il est si beau à voir, il ressemble à un tout petit ours polaire lorsqu'il se tient sur ses deux pattes arrières.

Et bien, nous avons tous les deux réussi notre examen avec honneur! ET a été chosi le meilleur élève de sa classe! Nous avons décidé, d'un commun accord, de continuer. Nous pensons, en septembre prochain, commencer notre carrière dans les compétitions d'obéissance. Notre instructrice semble très enthousiaste, compte tenu des résultats obtenus par ET. Elle est stricte et vise la perfection. Mais ET et moi, nous sommes sûrs qu'avec ses bons conseils, beaucoup de pratique, nous aurons le plaisir de réussir! Une autre histoire à suivre!

THE COTON MALGACHE, Volume 3, No 1, Printemps 1998